1 janvier 2019
[
Notice: Array to string conversion in /var/www/vhosts/lcdp-promoteur-responsable.fr/httpdocs/prod/web/wp-content/themes/demo_wp_01/template-parts/content-single.php on line 24
Array ]

Projet concours > programme mixte Parking – Activité – Logements

Ce projet, ambitieux par sa forme, affirme la spécificité programmatique d’assemblage d’un parking silo avec socle actif et de logements collectifs. Trois couches sont ainsi superposées : un rez-de-chaussée actif, 4 niveaux de parking, puis les logements en étages supérieurs. Le projet s’implante sur une parcelle mesurant environ 3 000m², le bâtiment mesurant environ 90x35x28m.

Le projet est composé d’un parking silo de 453 places (+ 20 places deux roues motorisées), très largement ventilé, en structure bois au-dessus duquel se trouve 90 logements également en structure bois (4 niveaux autour d’une cour centrale), 100% traversants et multi-orientés. Ces logements visent une consommation énergétique passive, minimisant les coûts en termes de charge.

La conception du bâtiment et son système structurel permette une réversibilité partielle ou total du bâtiment. De plus, la conception des logements rend capable une certaine mutabilité dans la répartition des typologies.

Au RDC, un socle actif peut accueillir différents programmes comme un pôle mobilité, une conciergerie, des parkings vélos… L’ensemble respecte une structure dictée par la volonté d’évolutivité de ce RDC. Au fil du temps et de l’évolution des besoins du bâtiment et du quartier, ces espaces peuvent être transformés facilement et à moindre coût.

parking logement bois
(C) Graam architecture
parking logements bois
(C) Graam architecture

Les circulations verticales sont parfaitement indépendantes entre parking et logements. Les logements sont accessibles depuis le RDC. Les cages d’escalier et les fûts d’ascenseur traversent le parking sans s’y arrêter et débouchent sur le toit du parking qui est conçu comme un jardin commun suspendu. Cette cour suspendue est dotée d’arbre en bacs et la toiture des logements est également végétalisée par des bacs plantés de sédum.

 

L’assemblage du bois et du béton est un clin d’œil à l’écriture des bâtiments du 19ème siècle. Le socle, en béton, crée l’interface avec le sol et encaisse facilement les différentes « agressions » potentielles. La structure bois s’affirme quant à elle aux étages supérieurs, dans les parkings par d’imposants portiques, et dans les étages de logements par une utilisation plus fine du matériau.

 

Les façades du RDC sont en béton et panneau de demi-brique de couleur gris clair. Comme pour le béton au rez-de-chaussée, le bois structurel est laissé apparent aux étages de parking. Il en découle une élégance vraie, brute et rationnelle, à l’image des architectures industrielles ou portuaires.

Le bois affirme une présence plus marquée aux niveaux supérieurs avec un bardage de lames de bois de mélèze disposées verticalement en façade des logements. Les façades des logements sont protégées par des balcons (sur rue) ou des coursives (sur cour). Le vieillissement du bois est ainsi limité.

Une « faille » perce le bâtiment permettant une respiration formelle, un allégement qui se traduit par la multiplication des vues et des orientations.

Programme : parking avec RDC actif – logements 

Surface de plancher développée : 20 000 m2
Lieu : Strasbourg
Date du concours : 2019

Maître d’ouvrage : Domial – SPL Les deux rives

Promotion / Réalisation : groupe LCDP (LCDP Parking – Forestarius)

Maîtrise d’Œuvre : Graam architecture (Montreuil)

La galerie du projet