Les avantages de la construction bois

Déterminée à faire évoluer l’approche traditionnelle en matière de construction immobilière & convaincue des qualités remarquables de ce matériau durable par excellence, l’entreprise a choisi de faire du bois son atout constructif identitaire.
Parmi les pionniers sur le sujet du bois, le groupe LCDP s’est organisé pour faire de sa conviction profonde une réalité immobilière opérationnelle, performante et responsable.

Naturel et renouvelable, le bois répond parfaitement aux enjeux d’une construction responsable, durable et écologique. Il a la particularité de stocker le carbone et aucun autre matériau n’exige aussi peu d’énergie pour sa production.
Filière sèche, la construction bois s’accompagne d’une préfabrication en atelier. Des conditions optimales assurant une haute qualité de finition et des temps de mise en œuvre réduits.
Résistant particulièrement bien au feu, bon isolant thermique, léger et robuste, le bois s’intègre à tous les sites. Il offre une grande souplesse de conception architecturale et procure naturellement un environnement chaleureux et confortable.

c02

Les structures bois pèsent 3 fois moins que leur équivalent en béton

avantage-bois-ecologie

Ecologie : naturel, 100% renouvelable et entièrement recyclable, le bois séquestre la carbone (1 tonne de bois stocke 1,8 tonne de CO2 alors que pour 1 tonne de ciment, 656 kilos de CO2 sont émis). La construction bois est une filière sèche et silencieuse, générant peu de déchets (chantiers propres).

avantage-bois-legerete

Légèreté et rapidité de construction : les structures bois pèsent 3 fois moins que leur équivalent en béton tout en alliant robustesse et pérennité. Une qualité très intéressante dans le cas d’une construction sur des fondations déjà existantes mais aussi sur un sol peu portant. Le temps de pose sur les chantiers est considérablement réduit grâce aux process de préfabrication, permettant de diviser par 2 le temps de gros œuvre et de de limiter le flux de camions sur le chantier.

Isolation et Performance thermique : 15 fois plus isolant que le béton, le bois résiste particulièrement bien au feu. Il transmet la chaleur 10 fois moins vite que le béton et 250 fois moins vite que l’acier. Contrairement à d’autres matériaux il est possible de calculer le temps de stabilité d’un bâtiment en bois, ce qui est très apprécié des secours.

Economie énergétique : le bois n’a besoin pour être produit que d’énergie solaire. Aucun autre matériau que le bois n’exige aussi peu d’énergie pour sa production.

Liberté architecturale : le bois est un matériau qui s’intègre à tous les sites, qu’ils soient urbains ou ruraux. Modulable et flexible, le bois offre une très grande souplesse de conception en permettant une expression architecturale très vaste..

avantage-bois-confort

Esthétisme et confort : le bois est une matière noble et chaleureuse qui permet de réaliser des intérieurs accueillants et personnalisés. Jouant un rôle de régulateur naturel du taux d’humidité ambiant et offrant une bonne étanchéité à l’air le bois procure un confort particulier et une atmosphère agréable à vivre.

Longévité et durabilité : les bâtiments en bois bien conçus peuvent durer plusieurs générations et offrent une grande stabilité sismique, les structures bois acceptant des déformations importantes de leurs assemblages.

bois

Construire en bois pour lutter contre le réchauffement climatique

Les émissions en grandes quantités de dioxyde de carbone (CO2) constituent un des problèmes environnementaux les plus urgents. La forte concentration de CO2 dans l’atmosphère terrestre est l’une des principales causes de l’augmentation de l’effet de serre, qui à long terme génère un réchauffement général de l’atmosphère et des changements climatiques.

De ce point de vue, le bois est très avantageux, car pour sa croissance, il absorbe le CO2 qu’il trouve dans l’air. Les écosystèmes forestiers captent le CO2 de l’atmosphère par photosynthèse et le stockent dans les racines, les troncs, les branches… Le carbone sert à la croissance de sa substance organique, et l’oxygène (O2) retourne à l’environnement. Plus l’arbre est vieux, plus il pousse lentement et moins il absorbe de CO2. Un bois qui n’est pas abattu meurt avec le temps et pourrit, libérant le CO2 absorbé. Le cycle naturel du bois est ainsi bouclé. Par contre, lorsqu’un arbre est utilisé à la production de bois, son carbone reste lié pendant des décennies voire des siècles. La plus grande partie du carbone ainsi stocké se retrouve dans les constructions.

L’utilisation des produits bois prolonge le stockage du carbone et permet d’éviter des émissions de gaz à effet de serre (GES) en se substituant à des matériaux coûteux en énergie. Construire en bois permet donc de réduire les émissions de CO2, participe à la lutte contre l’effet de serre et contre le réchauffement climatique.
Un ouvrage en bois n’est pas fait uniquement de bois : les fondations, les installations, les moyens d’assemblage, le béton, le métal, le plâtre ou les surfaces vitrées font aussi partie intégrante d’une construction en bois.

A taille identique, un bâtiment 100% béton émet plus de 1100 tonnes de CO2 quand un bâtiment mixte « 75% bois + 25% béton » affiche un bilan carbone positif de presque 1800 tonnes de CO2 stocké.

le bois est très avantageux, car pour sa croissance, il absorbe le CO²